biotechnologies. Palmier dattier
Accueil --- Préambule --- Biotechnologies classiques et modernes ---Biodiversite --- Diversité génétique (mesures) --- Amélioration génétique --- Trangénèse --- Environnement --- Techniques --- Techniques-video --- Annonces --- Newsletter --- Tests des connaissances-QCM --- Manifestations scientifiques --- E-books --- Liens --- Contact / ( Sauver le palmier ) ---
Sauver les palmiers et les palmeraies au Maroc

Le palmier dattier (Phoenix dactylifera L.) est une plante pérenne citée dans plusieurs versets du Coran, comme celui de la sourate Al Bakarat : 'l'un de vous aimerait-il avoir un jardin de dattiers et de vignes sous lesquels coulent les ruisseaux, et où pousse pour lui toute espèce de fruits'.

Cette 'plante du désert' est cultivée au Maroc depuis l'antiquité, du fait de son adaptation parfaite aux climats chauds. La datte, fruit très apprécié du palmier dattier, surtout au mois sacré de Ramadan, constitue la source de vie de la majorité des populations des oasis. Les évaluations montrent que les revenus d'un million d'habitants sont assurés, à hauteur de 40-60%, par les produits du palmier dattier. En plus, l'ombre de l'arbre permet de créer un mésoclimat où se développent plusieurs cultures sous-jacentes (céréales, henné, luzerne,...).


Liens utiles: - Variétés (cultivars) de palmier dattier.-- Pieds mâles et femelles du palmier dattier. Peroxydases -- Culture des tissus chez le palmier dattier -- vitro-clones de palmier dattier au Maroc -- Palmier dattier au Maghreb -- Sauver les palmiers au Maroc -- Palmier dattier au Maghreb. principaux stress -- Embryogenèse somatique, mycorhization du palmier dattier -- Prémunition du palmier dattier contre le Bayoud -- Le charançon rouge menace les palmiers au Maghreb -- Date palm (Phoenix dactylifera L. (Ar) -

sciences de la vie-Biochimie. Livre

Le nombre de palmiers dattiers au Maroc, s'élève à 4,5 millions qui est un chiffre relativement faible par rapport aux autres pays du Maghreb (Algérie: 9 millions, Libye: 7 millions, Tunisie: 3 millions). De ce fait, la production des dattes au Maroc reste insuffisante et peut varier d'une année à l'autre selon les conditions du climat. Ce sont essentiellement des dattes de qualités faible et moyenne qui prédominent. Les meilleures dattes 'Mejhoul' et 'Bou-Feggouss' sont rares et coûtent cher. L'insuffisance de la production dattière et sa qualité médiocre sont liées, d'une part, à l'état des palmeraies où l'effectif des palmiers a diminué de façon remarquable.

palmiers dattiers au Maroc. pilier des palmeraies

Cette régression est due à des facteurs variés, comme les sécheresses prolongées, l'ensablement, le manque d'intérêt de la part des populations, le vieillissement des palmiers et les maladies, comme le Bayoud. D'autre part, la qualité médiocre de la production est due, essentiellement, à la composition variétale des palmeraies marocaines. Si en Tunisie et en Algérie, la phoeniciculture est axée principalement sur un seul cultivar très réputé dans le marché mondial; la variété 'Deglet Nour' qui représente, respectivement, 56% et 45% des palmeraies dans ces pays, au Maroc, c'est une multitude de cultivars qui prévaut, en plus des palmiers provenant de semis, appelés 'Khalts' (ou 'Sairs') et n'ayant pas encore subi de sélection par les cultivateurs.

Un réservoir de gènes favorables

La biodiversité montrée par les palmeraies marocaines constitue pour toujours une source d'espoir pour sauvegarder la phoeniciculture, en cas de danger particulier où on aura recours à ce réservoir naturel pour puiser les gènes favorables. Les travaux de recherche scientifique menés sur le palmier dattier au sein de la Faculté des Sciences-Semlalia de Marrakech en collaboration avec les autres Institutions locales, ont permis d'aboutir à une clé d'identification variétale basée sur les marqueurs isoenzymatiques. Cette étude est basée sur l'analyse, par électrophorèse, des isoenzymes des folioles de palmier dattier. Les 'empreintes digitales' qui en résultent ont permis également d'avoir une idée sur la diversité génétique des palmeraies marocaines où plus de 90% de variation reste à l'intérieur des populations, alors que la diversité entre les populations est limité à 10%, environ. Néanmoins, certaines palmeraies de Tafilalet commencent à s'écarter des autres. C'est le cas de la palmeraie de Rissani où le cultivar Bou-Feggous, de très bonne qualité, est plus abondant. L'exploitation des khalts dans l'amélioration de la qualité des dattes au Maroc reste une voie très prometteuse. En effet, une part de plus de 60% des ressources génétiques du palmier est constituée de Khalts, dont la qualité peut dépasser celle des meilleures variétés cultivées. Aussi, la palmeraie de Marrakech (sud du Maoc) est un exemple de palmeraies des plus diversifiées mais de productivité négligeable. S'étendant sur une superficie de 15000 ha, cette palmeraie de renommée touristique internationale, peut après sélection de clones de palmiers de bonne qualité fruitère et de maturité précoce, contribuer à la production nationale de dattes. En effet, il ne s'agit, dans ce cas, que d'une maturité incomplète, du fait que la plante n'arrive pas à bénéficier de la somme des températures nécessaire pour la maturation du fruit.

Afin de préserver tout ce patrimoine végétal du Maroc, les efforts, de Nous tous, sont sollicités, aussi bien par les chercheurs aux laboratoires que par les ingénieurs et agriculteurs au champs. De plus, la vulgarisation et l'application des résultats des recherches scientifiques, trouvés dans les différents établissements universitaires et à caractère agronomique, est une tâche non négligeable, nécessaire pour valoriser les produits de la recherche scientifique sur le palmier dattier, en particulier. Ces objectifs peuvent être atteints par le concours de toutes les potentialités et la constitution de conseils de recherche où toutes les tendances seront représentées (Universitaires, Ingénieurs, Agriculteurs, Commerçants, Associations,...).

Links: Date palm cultivars in Morocco, Cultivars du palmier dattier au Maroc (version Français)

BAAZIZ, M. 2011. Reconstitution des palmeraies. Rôle de la recherche scientifique .

إعادة إعمار واحات النخيل بالمغرب. دور البحث العلمي في مواكبة تنمية الواحات
 Séminaire de sensibilisation et valorisation des écosystèmes oasiens pour un développement durable, 27-28 Septembre 2011, Foum El Hisn, Tata, Maroc, Morocco.

- Save date palm. Children education (Protégez le palmier dattier)

Accueil --- Biotechnologies classiques et modernes ---Biodiversite --- Diversité génétique (mesures) --- Amélioration génétique --- Trangénèse --- Environnement --- Techniques --- Techniques-video --- Annonces --- Newsletter --- Tests des connaissances-QCM --- Manifestations scientifiques--- Techniques --- E-books --- Liens --- Contact / ( Sauver le palmier ) ---

, - -

Maroc. Sauver les palmiers et palmeraies